ESC'4 Ce que j'ai appris...

Vos opinions, questions techniques et tout ce qui concerne le snowboard ou l'extremecarving

Moderators: Arnaud, nils, fivat, rilliet

Locked
User avatar
jeanma
Rank 5
Rank 5
Posts: 303
Joined: Thursday 7 November 2002, 10:42
Location: Paris
Contact:

ESC'4 Ce que j'ai appris...

Post by jeanma » Monday 9 February 2004, 13:57

Voilà, après quelques jours de réflexion je vais essayer de partager à mon modeste niveau les quelques conseils (de Jacques Patrice et Nils) qui m'ont permis de progresser. Vu que personne ne l'a encore fait j'espère que d'autres témoignages viendront enrichir le mien. Comme je ne suis pas du style à garder un secret, voilà... :D

En théorie cela à l'air simple. Lorsque l'on regarde attentivement Jacques (par exemple) descendre, on remarque que sa vitesse reste constante, il la maitrise tout le temps. Sur une noire comme Barthélémy c'est ce qu'il y a de plus dur, croyez-moi.

:think: Problême n°1 rencontré:

Le premier jour j'essaye d'abord d'enchaîner les virages, sans oser coucher à tout pris. Je prend tout de suite trop de vitesse et blammm, gadin. Pourtant la planche accroche. Dégouté, je pense que je n'ai pas assez de jambes.

:rules: Conseil: Remonte un peu dans la pente en sortie de virage, de cette manière tu ralentiras un peu.

:think: Problême n°2 rencontré: 2° jour.

Je décroche moins mais j'ai besoin de toute la largeur de la piste pour tourner, je n'arrive pas à enchaîner et à raccourcir le rayon de mes courbes. Ce n'est pas encore moi qui décide de ce que doit faire la Swoard.

:rules: Conseil: Reste bien groupé au centre de ta planche, jambes fléchies au moment de la remontée de pente, cela te fait perdre un peu de vitesse et là tu couches. OK.

J'essaye, je me laisse tomber comme une bouse et surprise, je passe mon premier front couché. Je me retrouve la poitrine scotchée sur la neige, les deux mains posée devant moi, je refléchis les gambettes un chouilles je pousse dessus et hop, debout... cool. C'est comme si la pointe d'un compas avait été fixée dans ma poitrine et que le crayon c'était trouvé entre mes deux pieds. Etonnament, mon rayon est super court, ma vitesse est contrôlée, voire presque lente et, c'est facile, mes jambes encaissent très bien l'effort.

:think: Problême n°3 rencontré:

Le backside ne passe pas, mais alors pas du tout.

:rules: Conseil: Je demande à Edu, le backside spanish master, quels sont ses réglages. J'ai 44 cm entre mes fix et lui 49cm. J'ai gardé une angulation de 60°-54°... C'est vrai qu'en carre à carre c'est nickel, lorsque la pente est cool. Edu me conseille d'écarter (48-49cm) un peu et de revenir à 55° à l'avant. "Mucho mas control" qu'il me dit ... OK, j'essaye.
Bôf, c'est vrai que j'ai de meilleurs appuis mais c'est pas encore çà.

:lol: Ultimate conseil:

Jacques me dit de tendre le bras doit (je suis goofy) devant moi, en entrée de courbe backside, puis de l'étirer dans le sens de la remontée de pente. "De cette manière tes épaules t'axent dans la trajectoire idéale et la planche suis" OK j'essaye...

Beaucoup mieux, je ne décroche presque pas et je couche presque totalement. Mon bras étant tendu vers le haut de la piste, la position est là, depuis l'entrée en courbe jusqu'à la poussée sur les jambes qui me ramène debout.

Patrice, pour sa part, accentue encore plus ce mouvement de rotation du buste en allant chercher sa hanche de son autre main (celle qui est dans le sens de la pente). De cette manière le corps fait bloc, et les bras ne moulinent pas, terriblement efficace et esthétique.

Je dirai qu'il s'agit là d'une "sur-rotation" du haut du corps.

Une fois cela compris, il ne reste plus qu'à essayer et c'est vrai que cela est assez facile. Il faut juste oser se laisser tomber, rester centré, ton centre de gravité remonte vers ta poitrine qui se à ce moment là en contact avec la neige, tu refléchis les jambes pour pousser et te relever en sortie de virage, tu remontes un peu dans la pente pour pas prendre trop de vitesse et quand tu engages le virage suivant, surtout, tu penses à te laisser tomber en orientant tes épaules dans le sens de la remontée et à pousser sur les jambes.

Penser aussi à respirer, à enchaîner, à s'hydrater, au casque (et oui, j'y pense de plus en plus...)

User avatar
fire of babylon
Rank 5
Rank 5
Posts: 378
Joined: Monday 10 March 2003, 19:15
Location: Lyon

Post by fire of babylon » Monday 9 February 2004, 14:29

c'est un peu chaud le coup du bras tendu en back side : on a facilement tendance à prendre un petit appui dessus, j'ai failli me ruinner l'épaule deux trois fois comme ça (avec la vitesse, le bras est violemment poussé vers l'arrière) ... mais peut être que je m'y prend mal ??
------ -- 171 / Race titanium / upz rc8

User avatar
stone20100
Rank 4
Rank 4
Posts: 97
Joined: Thursday 8 January 2004, 10:50
Location: Orbey - Alsace - France

Yes i

Post by stone20100 » Monday 9 February 2004, 15:04

Salut,

Moi je suis un peu dégouté, j'ai pas pu venir à Zinal mais je suis
content de pouvoir profiter de ces conseils ! :wink:
Je rentre bien l'EC front mais je lutte encore pas mal en Back
(je couche mais je n'arrive pas bien à me relever). Je pense
que mon défaut est le manque de vitesse et parfois le départ
qui n'est pas tout à fait parallèle à la pente (déjà orienté dans le sens de la descente). Mais bon, dans 2 semaines, je pourrai me faire une
session d'entrainement intense alors on verra bien, mais il faut
que ça rentre.

Merci à tous :)

Vincent

vinz
Rank 4
Rank 4
Posts: 69
Joined: Wednesday 5 February 2003, 19:08

Js'rai vous j'me méfierai qd même...

Post by vinz » Monday 9 February 2004, 15:20

D'accord avec Fire : le coup du bras tendu dans les back-sides ça peut être dangereux : perso c'est comme ça que je me suis luxé l'épaule la première fois, puis la seconde, puis la...
Le truc c'est qu'une fois que l'épaule s'est déboitée c'est foutu : elle se déboite constament et pour un rien. Fini le crawl, le hand, le tennis, le squash, le foot... bref tous les sports où les bras s'éloignent un tant soit peu du corps. Et comme une SEULE luxation peut suffire à flinguer l'articulation, ben vaut mieux y faire gaffe.

Donc beware avec le bras en back...

Vinz

User avatar
jeanma
Rank 5
Rank 5
Posts: 303
Joined: Thursday 7 November 2002, 10:42
Location: Paris
Contact:

Post by jeanma » Monday 9 February 2004, 15:34

Je ne pense pas qu'il faille prendre appuis sur le bras pour pas tomber, tu es déjà allongé à ce moment. Le bras est juste une sécurité, ça rassure.

Avec plus de pente tu n'as vraiment pas besoin d'aller vite pour t'entraîner. Sur une rouge lisse tu coucheras mais tu ralentiras, au final tu auras une jolie photo, éventuellement.

Jacques m'as dit que la main, en plus de t'aider à anticiper l'endroit de fin de virage, te sert aussi quand tu es allongé à garder un contact avec le relief... :? J'en suis pas là, j'essaye juste d'enchaîner.

Je pense aussi qu'il y a risque de se déboiter l'épaule si on est pas assez groupé au centre de sa planche et que l'on a trop d'appréhension à coucher. Au ras du sol on ne tombe pas de haut et encore une fois, pas besoin d'aller super vite. Rassure toi d'abord en frontside en posant d'abord les deux mains au sol, cela t'obligera aussi tourner les épaules dans le sens de la pente.

bebert33
Rank 5
Rank 5
Posts: 369
Joined: Tuesday 3 September 2002, 14:18
Location: BORDEAUX

gestes et conseils appris à ZINAL

Post by bebert33 » Monday 9 February 2004, 15:42

Je confirme les propos de JEANMA

STANCE :

Je ne mesure que 1,72 cm et je suis plutôt court sur patte. J'avais mis 46.5 de stance ce qui me paraissait énorme. Sur pente doucee il est facile de maîtriser sa vitesse mais dès que la pente devient raide, je me laissait embarquer et il m'était impossible de virer. Je suis passer à 48 cm et le miracle s'est produit. J'ai un meilleur appui longitudinal et je maitrise mieux ma vitesse quelle que soit la pente.

VIVACITE D'EXECUTION DU MOUVEMENTConseil de Jacques et Patrice.

La mise sur la tranche de la planche, la poussée sur les jambes et la mise à l'horizontale du corps doivent être extremement rapide. Le corps doit se trouver à l'horizontale au moment de franchir la ligne de plus grande pente et la planche sur la tranche est orientée parallelement à la descente. Le mouvement doit être extremement vif
168 M Pro2014 , 168H PRO2 2018, Northwaves.900
Dual2 168
Localisation ==> BORDEAUX

Locked